guirlandes-0055  Logo Force Ouvrière Plaine C  guirlandes-0056

UD 93 : http://fo93.fr/    FO : http://www.force-ouvriere.fr/

lignes_003

brillante017brillante017brillante017bienvenue-20gif-20anime-20br-eee5b4brillante017brillante017brillante017

brillante017brillante017brillante017 MERCI DE VOTRE VISITE  brillante017brillante017brillante017

lignes_003

 

L'INCONTOURNABLE N°97

 L_Incontournable_N_97

81355240_o81355240_o81355240_o

GREVE INTERPROFESSIONNELLE DU 16 NOVEMBRE DERNIER A PARIS, PLACE DE LA REPUBLIQUE.

Non au gel annoncé du point d'indice - Non à la décorrélation du point d'indice - Non au rétablissement du jour de carence - Non à l'augmentation de 1,7% de la CSG au 1er Janvier prochain - Non aux coupes budgetaires sur les Collectivités et les Etablissements - Non aux suppressions d'emplois programmées - Non aux attaques portées contre le Statut des Fonctionnaires - Non à la suppression de milliers de contrats aidés - Abrogation de la Loi El Khomri - Réforme du Code du Travail / Retrait des Ordonnances - Pour les 32H... 

Appel_commun_16_novembre_2017

PREAVIS_GREVE_ADRESSE_A_G_COLLOMB__16NOVEMBRE_2017

PREAVIS_GREVE_ADRESSE_A_G_DARMANIN_16_NOVEMBRE_2017

 L'INCONTOURNABLE N°96

L_Incontournable_N_96

A L'APPEL DE FO, DE LA CFDT, DE LA CGT, DE LA FSU, DE L'UNSA, DE L'UNION SYNDICALE SOLIDAIRES, DE LA CFE-CGC, DE FA ET DE LA CFTC, GREVE ET MANIFESTATIONS LE 10 OCTOBRE 2017. A PARIS, PLACE DE LA REPUBLIQUE DIRECTION NATION.

Maintien dans l'emploi des contrats aidés - Non au gel annoncé du point d'indice - Non à la décorrélation du point d'indice - Non au rétablissement du jour de carence - Non à l'augmentation de 1,7% de la CSG au 1er Janvier prochain - Non aux coupes budgetaires sur les Collectivités et les Etablissements - Non aux suppressions d'emplois programmées - Non aux attaques portées contre le Statut des Fonctionnaires - Abrogation de la Loi El Khomri - Réforme du Code du Travail / Retrait des Ordonnances - Pour les 32H... 

cc_journee_greve_fp_10_octobre_2017  2017_10_02_TRACT_FO_FONCTION_PUBLIQUE_POUVOIR_D_ACHAT

PREAVIS_GREVE_11_SEPT_AU_11_OCT_2017_ADRESSE__A__GERALD_DARMANIN

PREAVIS_GREVE_11_SEPT_AU_11_OCT_2017_ADRESSE_A_GERARD_COLLOMB

RENCONTRES AVEC LE PRESIDENT DE PLAINE COMMUNE 

Le Président, la vice-présidente aux ressources humaines et la direction générale ont le plaisir d’inviter l’ensemble des agents de Plaine Commune aux Rencontres du Président 2017.

Afin de faciliter la venue de l’ensemble des agents du siège et des UT, quatre rencontres sont prévues :

  • Mardi 26 Septembre de 9h à 11h : dédiée en priorité aux agents du siège et des UT travaillant sur les villes de Saint-Denis, L’Île-Saint-Denis et Saint-Ouen.
  • Jeudi 5 Octobre de 9h à 11h : dédiée en priorité aux agents du siège et des UT travaillant sur les villes de La Courneuve et Aubervilliers.
  • Jeudi 12 Octobre de 9h à 11h - dédiée en priorité aux agents du siège et des UT travaillant sur les villes de Epinay, Villetaneuse, Pierrefitte et Stains.
  • Jeudi 9 Novembre de 14h à 16h attention, cette date est dédiée prioritairement aux agents travaillant l’après-midi.

Comme chaque année, ces rencontres seront un moment d’échange privilégié entre agents et élus pour partager sur l’actualité du projet de territoire, les enjeux de nos métiers et du service public.

PLUS D'INFOS : http://intranet.plainecommune.fr

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXX
REFORME DU CODE DU TRAVAIL 

 "Le bureau confédéral de FO n'appelle pas à manifester le 21 septembre" contre la réforme du Code du Travail aux côtés de la CGT, a annoncé ce mercredi le secrétaire général de Force Ouvrière Jean-Claude Mailly. Interrogé lors de l'émission Ecorama, diffusée sur le site Boursorama, Jean-Claude Mailly a ajouté toutefois ne pas exclure la possibilité que des fédérations et des unions départementales FO se joignent aux cortèges, comme ce fut le cas mardi lors de la première journée de mobilisation contre la réforme du Code du Travail initiée par la CGT et que Force Ouvrière n'avait pas souhaitée rejoindre. 

Jean-Claude Mailly : « Liberté, indépendance, fédéralisme, réformisme et République »

Au fil des années, que n’a-t-on pas entendu sur Force Ouvrière ?

Auberge espagnole, maison de tolérance, difficultés à nous situer, j’en passe et des meilleures. Étiquetée contestataire en 2016 au moment de la loi El Khomri et réformiste en 2017 s’agissant des ordonnances.

Plusieurs éléments caractérisent notre syndicalisme :

• Liberté

Liberté de notre comportement, liberté de  nos adhérents dans le syndicat à condition de ne pas mélanger les genres.

• Indépendance

Indépendance vis-à-vis de toute structure extérieure au syndicat, qu’elle soit politique, patronale ou philosophique.

• Fédéralisme

Nous sommes, par le fédéralisme et dans le cadre de nos statuts (que tout le monde devrait lire ou relire), le syndicat le plus décentralisé et qui respecte le mieux ses différentes structures.

• Réformisme

Un réformisme militant ou exigeant, respectueux de notre liberté et de notre indépendance qui sont possibles en démocratie ; ce qui nous conduit à défendre mordicus la pratique contractuelle et la concertation.

Nous ne sommes pas,  de ce point de vue, des étatistes et nous n’attendons pas tout de la loi, ce qui nous conduirait à la politisation.

• République

Car Force Ouvrière est fidèle et attachée aux valeurs républicaines de liberté, d’égalité, de fraternité et de laïcité, ainsi qu’à la république sociale.

Ce qui passe notamment par la défense et la promotion du service public au sens large.

Enfin, notre efficacité syndicale passe par deux points incontournables :

• accélérer notre développement et y consacrer l’énergie nécessaire ;

• savoir en permanence garder notre cap (nos positions), sans être déconnectés du réel.

L’idéologie sans le réel n’a rien à voir avec notre syndicalisme, le réel sans l’idéologie non plus.

Force ouvrière : comment Jean-Claude Mailly assume son virage réformiste.

Une forme olympique. A quelques jours de la publication du contenu des ordonnances portant sur la rénovation du Code du travail, Jean-Claude Mailly, le secrétaire général de Force ouvrière (FO), ne semble pas très inquiet. Et pour cause, ce syndicaliste de 64 ans est devenu l’homme-clé de la réforme. « Après son élection, Emmanuel Macron m’explique vouloir s’attaquer au Code du travail rapidement pour ne plus avoir à y revenir après, raconte Jean-Claude Mailly, qui tutoie le président. De mon côté, je lui ai dit : “Je te demande de lancer une véritable négociation et de mettre tout sur la table lors des discussions. Et surtout, n’oublie pas que nous avons des lignes rouges”. Il m’a répondu : “OK, les ordonnances seront pour septembre et essayons la concertation”.» Florian FAYOLLE, CHALLENGES.

 

« Je n’exclus pas d’attaquer juridiquement certaines ordonnances », Jean-Claude Mailly

 

Jean-Claude Mailly a t-il été acheté ? Pourquoi est-il d'accord avec les ORDONNANCES MACRON ?

 

GREVE ET MANIFESTATION DU 12 SEPTEMBRE PLACE DE LA BASTILLE A PARIS.

PREAVIS_GREVE_11_SEPT_AU_11_OCT_2017_ADRESSE__A__GERALD_DARMANIN

Loi_Travail_XXL___D_claration_unitaire_orgas_93_Appel_au_12_septembre

communique__intersyndical_fpt_cgt_fo_sud_fsufpt

 

REFORME DU CODE DU TRAVAIL 

JC Mailly : « Je ne défends pas cette réforme, j’essaie d’être objectif »

 

Pour FO, "Tout n'est pas parfait, loin s'en faut" dans la réforme du Code du travail

 

"Je ne comprends pas qu'on puisse dire que la France n'est pas réformable"- Jean-Claude Mailly (FO)

 

Jean-Claude Mailly - BFM - Code du travail ultimes discussions

 

L'INCONTOURNABLE DU MOIS DE JUIN

L_Incontournable_N_95

L'INCONTOURNABLE DU MOIS DE MAI

L_Incontournable_N_94

 

4695b84a1bed6accb448ce2baa721031

De la Place de la République à la Place de la Bastille.

Communiqué : 1er_mai_Mobilisateur_Revendicatif_Responsable

Appel_de_l_URIF_FO_pour_le_1er_Mai - 1ER_MAI_DE_REVENDICATIONS

 

L'INCONTOURNABLE DU MOIS D'AVRIL

Analyse et Revendications Prioritaires de FO

L_Incontournable_N_93

 

PPCR : LE FAUX-AMI DU POUVOIR D'ACHAT DES FONCTIONNAIRES

Certains fonctionnaires viennent de percevoir des rappels de salaires sur l’année 2016 en cours. Certains de ces rappels sont présentés comme la conséquence de la mise en œuvre du PPCR (Protocole d’accord sur les parcours professionnels, carrières et rémunérations). Or sa contestation par trois syndicats, dont FO, n’en est pas moins justifiée. Décryptage.

Imposé par le gouvernement aux fonctionnaires le 30 septembre 2015 le protocole d’accord sur les parcours professionnels, carrières et rémunérations (PPCR) comporte en réalité les conséquences préjudiciables y compris sur les rémunérations notamment.

Rejeté en 2015 par trois syndicats dont FO, le texte qui n’avait pas recueilli une approbation syndicale majoritaire ainsi que le visait le gouvernement entre progressivement en vigueur depuis le 1er janvier 2016.

Décidé l’an dernier sur fond de gel du point d’indice (base de calcul des traitements dans la fonction publique) et d’une perte de pouvoir d’achat évaluée à 8% depuis 2010, le PPCR se fait fort d’améliorer le déroulement des carrières et la progression des rémunérations des fonctionnaires. Sur le long terme, rien n’est moins sûr.

Parmi ses mesures, le protocole prévoit une rénovation des grilles indiciaires mais elle étalée jusqu’en 2020 et assortie d’un allongement des durées de carrières. Il prévoit aussi l’intégration d’une part des primes dans le traitement/salaire.

Aberrations

Les fonctionnaires FO, qui avaient contesté cet allongement des durées de carrières, notent aussi que « l’intégration des primes dans le traitement est insignifiante et de fait très insuffisante ».

En résumé « la réforme PPCR ne coûtera quasiment rien car les agents autofinancent les nouvelles grilles par des carrières plus longues, un avancement ralenti et des promotions limitées ».

Les faits donnent raison à FO.

Ainsi avec l’entrée en vigueur du PPCR, certains agents, reclassés en catégorie B (intermédiaire) via une fusion des grades, découvrent que l’évolution de leur rémunération indiciaire (le traitement de base) est moins favorable que s’ils étaient restés en catégorie C (la plus basse).

Conséquence, ces agents perdraient autour de cinquante euros sur leur pension.
Alertée cet été par des élus et des organisations syndicales, dont FO, la ministre de la Fonction publique, Mme Annick Girardin, promet « d’examiner la difficulté soulevée » d’ici la fin de l’année.

Un cadre contraignant

Particulièrement actif sur ce dossier, le syndicat national FO des personnels techniques et paramédicaux (SNPTP-FO) du secteur de la Défense pointe du doigt les « incohérences qui ne font que commencer » et rappelle que « la répercussion défavorable du PPCR ne sera pas visible sur 2016 mais à partir de 2017 et jusqu’à 2020 ».

Du fait du vaste champ d’action du PPCR, les points « non bénéfiques » aux agents seront nombreux s’inquiète encore le SNPTP-FO. Le syndicat cite notamment l’aggravation de la diminution des possibilités de promotions (le taux de promus/promouvables) aux grades supérieurs ou encore la difficulté prochaine de négocier une revalorisation du point d’indice sachant que la négociation et son calendrier seront cadrés par le PPCR.

Or rappellent les fonctionnaires FO, après six années de gel, la décision unilatérale du gouvernement de revaloriser les salaires des fonctionnaires à hauteur de 0.6% en juillet dernier puis de 0.6% en février 2017 est « loin de rattraper la perte de pouvoir d’achat ».

Toutefois, au plan des rémunérations, les effets nuls ou négatifs du PPCR ne s’arrêtent pas là.

Les agents de catégorie B, dont une partie des primes a déjà été transformée en 2016 en quelques points d’indice (le décret du 11 mai dernier prévoit de telles transformations pour les catégories A, B et C d’ici 2018), verront cette revalorisation minime mangée par une hausse de 0.28% des cotisations de retraite.

Ce transfert vers le régime indiciaire « n’est pas une augmentation nette du traitement de base » rappelle FO Finances. « Cette transformation s’opère sur un montant total annuel brut plafonné qui rend ridicule le prétendu bénéfice pour la retraite » indiquent de leur côté les personnels administratifs FO de la Justice.

Dangereux transfert des primes

Parallèlement, ce transfert des primes vers le traitement pourrait avoir une conséquence quelque peu perverse sur l’évolution du pouvoir d’achat.

Ainsi, l’ensemble des fonctionnaires craint que l’application du PPCR n’entraine la fin de la garantie individuelle du pouvoir d’achat (GIPA), indemnité créée en 2008, prolongée cette année (décret du 27 juin 2016) et censée permettre le maintien du pouvoir d’achat face à l’inflation.

Le calcul de la GIPA qui s’effectue sur une période de quatre années permet de comparer le taux d’inflation à l’évolution du traitement brut de l’agent.

Si cette évolution est inférieure à l’inflation, un montant indemnitaire brut équivalent à la perte de pouvoir d’achat est versé à l’agent. La période actuellement examinée va du 31 décembre 2011 au 31 décembre 2015.

Tous les agents peuvent bénéficier de la GIPA. « Il arrive même que des agents de catégorie A, par absence de promotion, en bénéficient » indiquent les fonctionnaires FO du secteur Travail, Emploi et formation professionnelle (TEFP-FO).

Entre 2010 et 2016, le recours à la GIPA était d’autant plus important que les salaires des fonctionnaires étaient bloqués.

La fin de la GIPA ?

Or s’inquiète le syndicat TEFP-FO, la transformation prévue par le PPCR d’une part des primes en points d’indice va faire augmenter le traitement indiciaire, et cela sans augmentation réelle de salaire hormis la hausse de 0.6% en juillet.

D’ici 2020 les fonctionnaires de catégorie C pourront recevoir jusqu’à 16 points d’indice supplémentaires par transformation d’une partie de leurs primes. Les agents de catégorie B et A jusqu’à 29 points.

Alors que l’inflation est évaluée à 3.08% sur les quatre dernières années, ce dispositif va impacter l’obtention de la GIPA, calculée sur le salaire indiciaire. « Fort est à parier que les agents ne seront plus éligibles à la GIPA » s’inquiète le syndicat FO qui demande dans son secteur que ce problème soit étudié au prochain comité technique ministériel.

L'INCONTOURNABLE DU MOIS DE MARS

Négociations Plaine Commune / Syndicats, sur le nouveau Protocole d'Accord - Le PPCR, L'ARNAQUE !!! - Le nouveau Régime Indemnitaire.

L_Incontournable_N_92  Recto_verso_int_rieur_journal

LE 7 MARS DERNIER, PLUS DE 35000 MANIFESTANTS A PARIS !!!

Communiqu__f_d_ral_7_MARS_2017

COMMUNIQUE_UNITAIRE__meeting_30_janvier   7_MARS_2017___CIRCULAIRE_FEDERALE_SERVICES_PUBLICS_N__2_6376_

 D_CLARATION_DU_BF_DU_16_JANVIER_2017    2017_01_17_COMMUNIQUE_INTERNE_DU_BF_DE_LA_FGF_FO   PREAVIS_GREVE_7_MARS_2017_ADRESSE__A_GIRARDIN

Meeting du 30 Janvier au Gymnase Japy : pour dénoncer les effets de la loi Travail.

c4e84ad9c29db7b8e9a69d748084671a

EXAMEN PROFESSIONNEL D'ACCES AU CADRE D'EMPLOIS DES AGENTS DE MAITRISE TERRITORIAUX PAR VOIE DE PROMOTION INTERNE.

 Examen_professionnel_AM_Territorial

fd43c7e9ed96098ec0b77f0c2cd252fa

La nouvelle année arrive avec son lot d’augmentations et de nouveautés pour les consommateurs. Tour d’horizon

Expédier une lettre prioritaire, à timbre rouge, coûtera 0,85 euro, contre 0,80 euro actuellement.
Les travaux d’isolation thermique deviennent obligatoires dans le cadre de certains travaux de rénovation de bâtiments.
La réalisation de travaux de rénovation importants (travaux de rénovation énergétique globale, ravalement, toiture...) doit s’accompagner de travaux d’isolation acoustique dans les zones particulièrement exposées au bruit.
La consultation chez un médecin généraliste devrait passer à 25 euros à partir du 1er mai 2017, contre 23 euros actuellement.
Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (amélioration de la performance énergétique des logements) et la possibilité de le cumuler avec l’éco-prêt à taux zéro en supprimant la condition de ressources seront prolongés.
Le barème du bonus-malus automobile sera modifié (abaissement du seuil d’application du malus de 131 à 127 grammes d’émission de dioxyde de carbone par kilomètre avec un malus de 50 euros pour les modèles de véhicules émettant plus de 127 grammes de CO2/km porté jusqu’à 10 000 euros pour les véhicules émettant plus de 191 grammes de CO2/km, mise en place d’un bonus en faveur de certains deux-roues motorisés, reconduction de la prime globale de 10 000 euros en cas de mise à la casse d’un véhicule diesel de plus de dix ans, maintien du bonus en faveur des véhicules hybrides rechargeables...).
La contribution à l’audiovisuel public sera augmentée d’un euro.
La conduite sans permis et/ou sans assurance sera sanctionnée d’une simple amende forfaitaire.
Il ne sera plus possible de mettre sa voiture au nom de son enfant, notamment pour déjouer le système des radars automatiques et éviter ainsi le retrait de point(s) lors du paiement de la contravention.
Il sera possible de faire connaître son refus d’être donneur (don d’organes) sur le site du registre national (site en cours de construction : www.registrenationaldesrefus.fr).
Il sera possible de divorcer sans juge.
Seuls les paquets neutres de cigarettes seront désormais livrés aux buralistes.

 

Jean-Claude Mailly : « Ni chien de garde,  ni chien d’accompagnement ! »

Comme je l’ai déjà annoncé au nom de Force Ouvrière, nous ne donnerons aucune consigne de vote, directe ou indirecte, à l’occasion des élections présidentielles.

Cela ne nous empêchera pas de faire connaître publiquement, en 2017, nos positions, analyses et revendications sur les questions économiques et sociales, tant sur le plan national qu’européen et international.

Conformément à nos résolutions, nous rappellerons en particulier que l’austérité
est triplement suicidaire : socialement, économiquement et démocratiquement.

Au fur et à mesure, les candidat(e)s vont faire connaître leurs programmes. Sans prendre parti nous réagirons à des propositions qui, sur le plan économique, social ou syndical, nous apparaîtraient dangereuses.

En effet, tout le monde connaît l’adage « qui ne dit mot consent ».

C’est ainsi que nous avons exprimé nos fortes inquiétudes sur les propositions annoncées par l’un des candidats, à savoir notamment :

  • la suppression de 500 000 postes de fonctionnaires ;
  • la fin du monopole syndical pour le premier tour des élections sociales ;
  • les menaces sur l’existence de la Sécurité sociale ;
  • la fin de la durée légale du travail ;
  • le relèvement des seuils sociaux de 10 à 50 et de 50 à 100, le tout avec l’accentuation d’une politique néolibérale, facteur d’inégalités croissantes, de chômage, de faible activité, de baisse du pouvoir d’achat.

Certes, nous sommes réalistes et nous savons faire la part des choses entre une élection dans le cadre des primaires et une élection présidentielle.

Nous serons donc attentifs.

Et comme d’habitude, sans hésitation, nous ferons valoir notre syndicalisme libre et indépendant. Dire les choses, faire ce que l’on dit, là est l’essentiel.

Que cela plaise ou non n’est pas le problème. Ni chien de garde, ni chien d’accompagnement ! 

1f09b851a9f24a484aa26f9a94b08c5c

Sortir, en France et en Europe, des rails du néolibéralisme.

Pour toutes celles et  ceux qui ne l’auraient pas encore remarqué, la campagne présidentielle a démarré et cela ne donne pas le sentiment qu’elle passionne les foules, confrontées  aux problèmes d’emploi,  de pouvoir d’achat,  de conditions de travail  ou inquiètent pour l’avenir  du service public républicain.

Entre les débats des primaires d’un côté et tous leurs « à-côtés », les tribulations diverses d’un autre côté, l’heure n’apparaît pas être  celle des débats de fond afin  de sortir le pays et l’Europe  de la crise sociale, économique et démocratique.

Ainsi, alors que l’application du néolibéralisme a déjà montré son inefficacité,  on voit poindre ici ou là  une accentuation du traitement qui risque de laisser le malade sur le tapis.

On voit aussi poindre, ici ou là, des déclarations intempestives sur le syndicalisme ou  le paritarisme, rendus responsables de tous les maux. En fait il s’agit d’un aveu d’impuissance de la part  de leurs auteurs, en quête  de boucs émissaires au point qu’ils ne semblent même plus avoir la conscience de ce qu’est et doit être la démocratie et  le respect des libertés d’association et de négociation. Il est vrai que les périodes récentes, notamment la loi Travail, n’ont pas été – c’est  le moins qu’on puisse en dire – synonymes de progrès, de démocratie et de courage vis-à-vis, notamment, des marchés financiers.

Quand on entend par ailleurs le président du Medef,  en voyage en Chine, dire que la France est un pays communiste et la Chine un pays libéral,  on se dit que tout est possible  et qu’il y a effectivement  des choses qui ne tournent  pas rond.

Il ne manque plus que M. Gattaz publie un petit  livre rouge !

Dans cette période alambiquée, il est important de garder  son sang-froid, ses repères et ses principes. C’est notamment pourquoi, comme d’habitude, Force Ouvrière ne donnera aucune consigne de vote, directe ou indirecte, au premier comme au second tour de la présidentielle. Ce qui ne nous empêche pas de rappeler nos positions et analyses.

« On ne renverse pas la table »  à coups de menton mais  en osant traiter des vrais problèmes, ce qui impose de sortir, en France et en Europe, des rails du néolibéralisme.

Keynes, réveille-toi, ils sont devenus fous ! 

 

LES MESURES D'ECONOMIE ONT ETE VOTEES

  MESURES D'ECONOMIE A PLAINE COMMUNE.

Malgré la mobilisation des agents, et les propositions de l'Intersyndicale, la suppression de la prime d’installation, l’amputation du congé pré-retraite (porté de trois mois à deux mois maximum) et la suppression de la récupération des jours fériés tombant un week-end, sont à l’ODJ du Conseil Territorial du 11 Octobre 2016.

LA MOBILILSATION GENERALE, C’EST MAINTENANT !!!

A L’APPEL DE L’INTERSYNDICALE FO/CGT/CFDT, A 19H, RENDEZ-VOUS AU SIEGE DE PLAINE COMMUNE (AU CONSEIL TERRITORIAL), POUR DIRE NON AUX MESURES D’ECONOMIE ENVISAGEES PAR PLAINE COMMUNE A SAVOIR,  

-         LA SUPPRESSION DE LA PRIME D’INSTALLATION ;  

-         L’AMPUTATION DU CONGE PRE-RETRAITE ;  

-         ET LA SUPPRESSION DE LA RECUPERATION DES JOURS FERIES TOMBANT UN WEEK-END !!!

INFORMEZ VOS COLLEGUES ! MOBILISEZ-VOUS ! LES SYNDICATS NE PEUVENT RIEN FAIRE SANS VOUS !!!

Lettre de l'Intersyndicale adressée aux élus du Conseil de Territoire.

Lettre_des_OS_aux__lus_de_Plaine_Commune___29_09_2016

MANIFESTATION A PARIS DU 15 SEPTEMBRE DERNIER, POUR L'ABROGATION DE LA  LOI "TRAVAIL", DE LA PLACE DE LA BASTILLE A LA PLACE DE LA REPUBLIQUE.  Tract_on_ne_l_che_pas

COMMUNIQUE_UNITAIRE_REGIONAL_DU_30_ao_t_2016

 MESURES D'ECONOMIE A PLAINE COMMUNE.

LE JOURNAL DE SEPTEMBRE

   L_Incontournable_N_89

La Lettre Intersyndicale / Le questionnaire

 La_lettre_intersyndicale

LOI "TRAVAIL", COMMENTAIRES DE FO

 Commentaires_FO_Loi_Travail

 MESURES D'ECONOMIE A PLAINE COMMUNE.

Le 19 Juillet dernier, l'Intersyndicale s'est réunie - A suivre...

ATTENTAT A NICE : FO Choquée et Révoltée.

La confédération Force Ouvrière est une nouvelle fois choquée et révoltée par le nouvel attentat et la tragédie qui frappent la population - des enfants, des femmes et des hommes - qui était rassemblée à Nice pour fêter le 14 juillet.

Elle veut faire connaître sa tristesse et sa compassion à l’intention des victimes, de leurs familles et de leurs proches.

Elle participe à la solidarité nationale qui s’exprime et veut encore saluer la mobilisation des services publics et de leurs agents.

Comme elle l’avait déjà exprimé à la suite des précédents attentats, la confédération générale du travail Force Ouvrière veut rappeler que les valeurs de la République - célébrée le 14 juillet - doivent résonner, toujours, de toute leurs forces : Liberté, Egalité, Fraternité et Laïcité - Unité et indivisibilité.

MESURES D'ECONOMIE A PLAINE COMMUNE.

L'INTERSYNDICALE RENCONTRERA LA DIRECTION GENERALE DES SERVICES, EN PRESENCE DE LA DIRECTION GENERALE DES FINANCES, LE 20 SEPTEMBRE PROCHAIN.

RAPPEL : MEETING DU 6 JUILLET DERNIER A PARIS CONTRE LA LOI "TRAVAIL".

#LoiTravail - Jean-Claude Mailly 06/07/2016 Meeting

MANIFESTATION DU 5 JUILLET DERNIER A PARIS / PLACE D'ITALIE CONTRE LA LOI "TRAVAIL".

MESURES D'ECONOMIE A PLAINE COMMUNE.

Tract_rencontre_avec_le_Pr_sident

A L'APPEL DE FO, DE LA CGT ET DE LA CFDT, LE 29 JUIN DERNIER, AU SIEGE DE PLAINE COMMUNE, DEBRAYAGE DE L'ENSEMBLE DU PERSONNEL CONTRE LES MESURES D'ECONOMIE. PRES DE 300 AGENTS SE SONT DEPLACES. PLUS DE MILLE DOCUMENTS ONT ETE REMIS AU PRESIDENT (PETITION). 

A20160629_085916

PLAINE COMMUNE envisage de supprimer :
- La prime d'installation;

- Les congés de fin de carrière;
- La récupération des jours fériés tombant un dimanche ou un lundi pour la Lecture Publique.
 
Concernant la suppression de la prime d'installation :

Elle a toujours été versée à Plaine Commune !!! Pour FO, c'est un acquis !!!
Ce n'est pas l'augmentation dérisoire du point d'indice et la modification des grilles indiciaires qui changent quoi que ce soit...!!!

On vous donne 1 €, et on vous en prend 2, voire 3.

 Enfin, c’est quand même la PRIME de BIENVENUE que Plaine Commune veut supprimer !!!
 
Concernant la suppression des congés de fin de carrière :
Pour FO
, cette mesure ajouterait une couche à la dernière réforme des retraites à savoir, l'allongement de la durée de cotisations, et de la durée de l'âge de départ à la retraite, que PLAINE COMMUNE a dénoncé. 
 E
n général, on remercie les agents lorsqu'ils partent en retraite.

Cette mesure est plutôt un NON REMERCIEMENT...

Il y avait le + Communautaire, aujourd’hui, il y aurait le  - Territorial ?

Concernant la suppression de la récupération de certains jours fériés :  

Est-ce que sérieusement les salariés ont assez de temps pour profiter de leurs enfants, pour les loisirs, pour la Culture, pour voyager, enfin, pour profiter de la vie tout simplement !? La réponse est NON bien sûr !!!

Par ailleurs, la France n’est pas la mieux lotie en matière de jours fériés, chômés et payés, sans pour autant avoir plus de jours de congé.

C’est bien pourquoi, une des revendications de FORCE OUVRIERE est les 32h / semaine.


TOUTES CES MESURES SONT INACCEPTABLES !!!
 
Signez la pétition CGT / CFDT / FO !!!  p_tition_tract_intersyndical

 


XXXXXXXXXXXXXXXXX
A L'APPEL DE FO, CGT, FSU, SOLIDAIRES, UNEF, UNL et FIDL,
GREVE ET MANIFESTATION DU 28 JUIN. RASSEMBLEMENT A 14H PLACE DE LA BASTILLE DIRECTION PLACE D'ITALIE.
RETRAIT DU PROJET DE LOI "TRAVAIL" VALLS / EL KHOMRI !!!
XXXXXXXXXXXXXXXXXXXX
 
 

FO n’acceptera jamais l’inversion de la hiérarchie des normes.

GREVE ET MANIFESTATION DU 23 JUIN DERNIER, PLACE DE LA BASTILLE. Parcours : Autour du bassin de l’Arsenal, soit une boucle de 1,6 km.

GREVE ET MANIFESTATION DU 28 JUIN PROCHAIN.
RASSEMBLEMENT A 13H30 PLACE DE LA NATION DIRECTION PLACE D'ITALIE.

Communiqu__du_17_juin_2016  

PREAVIS_GREVE__23_JUIN_2016_ADRESSE_A__ANNICK_GIRARDIN

RETRAIT DU PROJET DE LOI "TRAVAIL", LA GREVE CONTINUE... LE 26 MAI ET LE 14 JUIN PROCHAIN. Le_14_juin_Place_d_Italie

PREAVIS_GREVE__DU_14_JUIN_2016_ADRESSE_A__ANNICK_GIRARDIN

Communiqu__du_26_Mai_2016

Communique__FSPS_FO_du_20_Mai_2016_contre_la_loi_EL_KHOMRI

PREAVIS_GREVE__du_26_MAI_2016_ADRESSE_A__ANNICK_GIRARDIN

RETRAIT DU PROJET DE LOI "TRAVAIL", ORGANISONS LA GREVE EN CONTINUE DU 17 AU 19 MAI.

LE 17 PLACE DE L'ECOLE MILITAIRE ET LE 19 PLACE DE LA NATION

2016_05_18_CP_COMMUN_DES_OS_FP___FO___CGT___FSU___SOLIDAIRES

organisation_manif_19_mai_2016  19_mai_2016_plan_de_depart

Loi_Travail___D_claration_unitaire_orgas_93___17_19_mai_2016

Communique__des_organisations_10_05_16

Communique__FSPSFO_Loi_travail_49_3_11_05_16 

PREAVIS_GREVE__du_17_MAI_2016_ADRESSE_A_BERNARD_CAZENEUVE

MANIFESTATION INTERPROFESSIONNELLE UNITAIRE DU 12 MAI DERNIER – DENFERT ROCHEREAU VERS L’ASSEMBLEE NATIONALE.

MANIF_12_MAI_2016   COMMUNIQUE_UNITAIRE_12_MAI_2016

LE PARISIEN / 10 MAI 2016 : Jean-Claude Mailly (FO) : «Je réclame un référendum sur la loi Travail».

Pour le secrétaire général de Force ouvrière, Jean-Claude Mailly, le texte dont l'examen, se poursuit à l'Assemblée,  reste inacceptable en l’état.

5780855_mailly_545x460_autocrop

Maintenez-vous la demande du retrait de la loi Travail ? JEAN-CLAUDE MAILLY. Oui nous réclamons toujours le retrait. Sur ce que j’appelle la philosophie du texte, à savoir l’inversion de la hiérarchie des normes prévue dans l’article 2, le gouvernement n’a pas bougé d’un pouce.

Il maintient sa position. C’est notre ligne rouge. Et pas la seule : les points sur le licenciement économique comme sur le référendum qui court-circuite les syndicats sont inacceptables en l’état.
XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX
QUESTION DU JOUR. Faut-il un référendum pour la loi El Khomri ?
XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX
Le rapporteur Christophe Sirugue a proposé sur ce point dur du projet de loi, l’article 2, une porte de sortie : que chaque accord d’entreprise négocié soit, préalablement à sa signature, soumis à la branche professionnelle du secteur… Ça ne vous suffit pas ? Le rapporteur fait beaucoup d’efforts pour essayer de trouver un compromis acceptable. Mais il doit d’abord recueillir l’accord du gouvernement. Voilà la réalité. Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple et dire que l’accord de branche sert de cadrage et s’il n’y en a pas, on discute dans l’entreprise. Aujourd’hui, une PME qui est en situation de sous-traitance a déjà les pressions de son donneur d’ordre pour faire baisser les prix sachant qu’ils touchent les aides du CICE (crédit impôt pour la compétitivité et l’emploi). Pas mal d’employeurs sont déjà victimes de ce dumping social déloyal. Ils me l’ont expliqué. Demain, si le verrou de la branche, qui fixe actuellement la règle, n’existe plus sur la rémunération des heures sup, l’employeur aura les mêmes pressions pour baisser la rémunération de ses salariés et il cherchera à négocier un accord d’entreprise pour réduire le montant des heures sup !
XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX
«Ce n'est plus la loi qui domine mais un dogme économique qui s'impose à tous».

Le texte est donc inamendable ? Si le gouvernement maintient la priorité donnée à la négociation au niveau de l’entreprise par rapport à la branche, oui. Même les représentants patronaux des artisans sont contre cette évolution ! Il y a un risque de dumping social accéléré. Ce n’est plus la loi qui domine mais un dogme économique qui s’impose à tous. Demain, le droit du travail, les droits des salariés seront dictés par les besoins de l’entreprise. Ce que permet l’accord de branche, c’est justement d’assurer un minimum de droits entre les salariés, et un minimum de régulation de la concurrence entre les entreprises. La ministre du Travail, comme la CFDT n’osent pas employer le terme d’inversion de la hiérarchie des normes, ils parlent de « décentralisation ». Mais c’est un artifice de langage !


Que proposez-vous alors ? Pourquoi ne pas demander aux partenaires sociaux de négocier sur ce point ? A tous ceux qui sont pour l’inversion de la hiérarchie des normes côté syndical, comme la CFDT, ou du côté gouvernement, je propose d’ouvrir une discussion avec le patronat. Retirons l’article 2 du projet de loi et discutons sur l’articulation des niveaux de négociation. C’est quand même nous qui négocions ! On verra ce que ça donne.


Et le référendum en entreprise, pourquoi FO est-il contre ? Cet outil servira à court-circuiter les syndicats et pourra remettre en cause les syndicats majoritaires. Avec cette mesure, le gouvernement a mis le droit d’opposition à la poubelle. Quelle drôle de conception de la démocratie sociale…

«Le 49-3 est un déni de démocratie»

Que voulez-vous dire ? Je voudrais que ce gouvernement soit cohérent. Il veut imposer la procédure référendaire dans l’entreprise parce qu’il n’y aurait pas de majorité. Mais alors, s’il n’y a pas de majorité sur la loi Travail, au lieu d’utiliser le 49-3, ce qui semble être dans les tuyaux, pourquoi le gouvernement n’arrête-t-il pas les travaux parlementaires pour organiser un référendum auprès des Français ? Il faut être logique. On ne peut pas l’exiger dans un cas et ne pas le faire dans l’autre. Le 49-3 est un déni de démocratie, voilà pourquoi je réclame un référendum.

Vous avez menacé Myriam El Khomri d’un éventuel recours pour non-respect de la procédure de concertation avant la présentation du projet de loi. Où cela en est-il ?
FO a déposé hier un « référé liberté » auprès du tribunal administratif contre le gouvernement pour non-respect de l’article L 1 du Code du travail, car on ne nous a pas envoyés de document d’orientation. C’est une première procédure. Nous n’excluons pas de saisir le Conseil constitutionnel.

Appelez-vous à de nouvelles mobilisations ?
Nous nous voyons ce soir avec les six autres organisations syndicales pour parler du 18 mai et d’autres dates encore. Les routiers ainsi que les agents de la SNCF et d’autres professions vont entrer dans le mouvement. Non, la mobilisation ne s’essouffle pas !

LE 28 AVRIL DERNIER, GREVE ET MANIFESTATIONS CONTRE LE PROJET DE LOI "TRAVAIL", VALLS / EL KHOMRI

Place Denfert-Rochereau, direction Place de la Nation

TRACT_unitaire_territoriaux_93_mobilisation_28_avril_2016

CP_1er_mai_sigl_     Loi_Travail_RV_28_avril_et_1er_mai

MANIFESTATION DU 9 AVRIL DERNIER CONTRE LE PROJET DE LOI "TRAVAIL", VALLS / EL KHOMRI

TRACT_unitaire_territoriaux_93_mobilisation_9_avril_2016

appel_9_avril_2016    plan_d_part_manif_du_9_avril_2016

 

GREVE ET MANIFESTATIONS DU 31 MARS DERNIER CONTRE LE PROJET DE  LOI "TRAVAIL". A PARIS, PLACE D'ITALIE.

310320167

Ordonnancement_et_parcours_manif_31_mars

 Tract_gr_ve_et_manifestations_du_31_Mars_prochain

Pr_avis_de_gr_ve_Manuel_VALLS

 PARCOURS PROFESSIONNELS, CARRIERES ET REMUNERATIONS (PPCR), LE TOUR DE PASSE-PASSE DU GOUVERNEMENT...   TRACT_PPCR

SALAIRE DES FONCTIONNAIRES, C'EST MAINTENANT !!!

SALAIRES_DES_FONCTONNAIRES_C_EST_MAINTENANT

DECLARATION COMMUNE CGT, FO, FSU,

Union syndicale Solidaires, UNEF, UNL, FIDL

Circulaire_conf_d_rale_150316   

Circulaire_f_d_rale_gr_ve_interprofessionnelle_et_manifestations_310316

D_claration_commune_14_mars

 Les organisations syndicales de la Seine-Saint-Denis dénoncent l’attaque portée contre la jeunesse et le monde du travail avec la loi dite « Travail ».

Loi_Travail___D_claration_unitaire_orgas_93___11_mars_2016

FONCTION PUBLIQUE : Rendez-vous salarial du 17 Mars 2016, FO rappelle ses revendications !

COMMUNIQUE_DE_PRESSE_FO_RAPPELLE_SES_REVENDICATIONS

PROJET DE LOI "TRAVAIL".

Commentaires Force Ouvrière 

commentaires_projet_de_loi_travail

Sept syndicats dont FO, réunis le 3 mars dernier au siège de la CGT à Montreuil, ont fixé les modalités de la mobilisation pour exiger le retrait de l’avant-projet de loi Travail, porté par la Ministre Myriam El Khomri : soutien aux manifestations du 9 mars et grève et manifestations le 31 mars.

RETRAIT DU PROJET DE LOI CONTRE LE CODE DU TRAVAIL

Manifestation unitaire régionale, le mercredi 9 Mars à 12H30 devant le MEDEF (Métro École Militaire).

Appel_manif_le_9_mars_2016

JEAN-CLAUDE MAILLY

Loi El Khomri : tous concernés ! Cette loi vaut bien une grève !

Communique__FD_Loi_El_Khomri___tous_concerne_s___Cette_loi_vaut_bien_une_gre_ve

 

Loi Travail, FO dit NON

LoitravailTract2016

00957415f5e5032997d54bce788De2b54

PROJET DE LOI TRAVAIL : IL SECURISE LES EMPLOYEURS ET FRAGILISE LES SALARIES

edito_Jean_Claude__MAILLY_FO_HEBDO_240216_pdf

 

Code du travail: Pour Jean-Claude Mailly, la loi El Khomri vaut une grève - 23/02

 

La réforme du Code du Travail proposée par Myriam El Khomri.

 Jean-Claude Mailly : « Un dézingage du Droit du Travail ».

Jean-Claude Mailly, le 23 Février 2016

 

SAUVONS NOTRE BOURSE DU TRAVAIL !

Tract_Sauvons_notre_Bourse_du_Travail

Defense_de_l_union_locale_de_Bobigny_fev_2016

Communiqu__Commun_URIF_12_02_16__Bourse_locale_de_Bobigny

 

 

 LE JOURNAL DU MOIS DE FEVRIER

L_Incontournable_N_86_F_vrier_2016

GREVE ET MANIFESTATIONS DANS LA FONCTION PUBLIQUE, LE 26 JANVIER DERNIER

Parcours : Montparnasse (Place du 18 Juin 1940) jusqu'aux Invalides.

2016_01_18_cp_os_fo_cgt_solidaires   declaration_du_bc_18_janvier

Tract_FO_Plaine_Commune_pour_Le_26_janvier_2016

2015_12_18_Communiqu__unitaire_pour_le_26_janvier_2016

LE JOURNAL DU MOIS DE DECEMBRE

L_Incontournable__N_85

sans-titre       fdced

tribune-de-face3

tribune-non-permanents

tribune-sante 3

tribune-territoriaux7

salle-depuis-tribune2

salle-depuis-tribune3

salle-depuis-tribune7

lignes_003

LE JOURNAL DU MOIS D'OCTOBRE

L_Incontournable__N_84  CONGES_ACCORDES_PAR_PLAINE_COMMUNE

lignes_003

LE 8 OCTOBRE DERNIER, JOURNEE INTERPROFESSIONNELLE D’ACTION, DE GREVE ET DE MANIFESTATION A PARIS - 14H – PLACE DE LA REPUBLIQUE.

appel_commun_Manif_le_8_octobre_2015

lignes_003

Les bourses du Travail sont notre bien commun !!!

Pour l’intérêt général, faites du bruit !!!

A l’appel de la CGT, CFDT, FO, FSU, CFE-CGC, CFTC, le 30 septembre dernier, mobilisation départementale pour la défense des Bourses du travail.

Cortèges de voitures avec concert de klaxons. Bobigny, Blanc-Mesnil, Saint-Ouen, Roissy... Ça suffit !!!

Arrivée à 16h à la préfecture. Affiche_30_septembre___D_fense_Bourses_du_Travail

lignes_003

LE JOURNAL DU MOIS DE SEPTEMBRE

L_Incontournable_N_83

 lignes_003

CONTRE LE PACTE DE RESPONSABILITÉ, LA LOI MACRON ET  LA DESTRUCTION DU CODE DU TRAVAIL,

LE 16 SEPTEMBRE DERNIER, A LA BOURSE DU TRAVAIL DE PARIS - SALLE GRANDE CROIZAT - 3, RUE DU CHATEAU D'EAU - 75010 PARIS - METRO : REPUBLIQUE, MEETING  DE L’URIF FO.

 meeting_de_rentree_16_sept_2015

lignes_003

 DISCRIMINATION

LES 20 CRITERES DE DISCRIMINATION

L'âge - Le sexe - L'origine - La situation de famille - L'orientation sexuelle - Le lieu de résidence - Les moeurs - Les caractéristiques génétiques - L'appartenance vraie ou supposée à une éthnie - L'appartenance vraie ou supposée à une nation - L'appartenance vraie ou supposée à une race - L'apparence physique - Le Handicap - L'état de santé - Le patronyme - Les opinions politiques - Les convictions religieuses - Les activités syndicales - L'état de grossesse. 

lignes_003

 CONGRES DE L'UNION DEPARTEMENTALE DE LA SEINE-SAINT-DENIS, LE 25 JUIN 2015

CONGRES UD 93 25-06-2015

lignes_003

LE 25 JUIN DERNIER, JOURNEE DE GREVE NATIONALE

Ensemble contre la casse du travail social !!! 

Tract_Travail_social_06062015

PREAVIS_GREVE_250615_ADRESSE_A_BERNARD_CAZENEUVE

PREAVIS_GREVE_ADRESSE_A_MARYLISE_LEBRANCHU

lignes_003

 LE JOURNAL DU MOIS DE JUIN

L_Incontournable_N_82

lignes_003

HARO SUR LE SERVICE PUBLIC, LES COLLECTIVITES LOCALES ET LEURS PERSONNELS !

19_mai_retrait_de_la_contre_r_forme_du_coll_ge

communique__19_mai_2015

preavis_greve_LEBRANCHU   preavis_greve_CAZENEUVE

lignes_003

URIF_1er_Mai_2015

lignes_003

LE JOURNAL DU MOIS DE MAI

L_Incontournable_N_81

Paris, le 9 avril 2015

Grève interprofessionnelle du 9 avril dernier. 

Tract_unitaire_UD_93_pour_le_9_avril_2015

Tract_9_avril_2015

appel_urif_fo_pour_le_9_avril_2015